Une démocratie plus ouverte peut-elle nous rendre responsables et heureux de l’être ?

Episode 19 du podcast de la Compagnie Générale des Autres dédié aux innovations sociétales avec Armel Le Coz, co-fondateur de Démocratie Ouverte, collectif d’innovation démocratique.

Nous accueillons aujourd’hui une initiative dont le nom porte une question. Démocratie ouverte. Pourquoi ouverte? Vit-on dans un système démocratique fermé, verrouillé ? Est-ce qu’on a vraiment notre mot à dire ? Porte-t-on les décisions qui concerne directement notre avenir?
Nous recevons Armel le Coz co-fondateur et coordinateur de Démocratie Ouverte, un collectif d’innovation démocratique. Il nous l’affirme : ouvrir la démocratie c’est développer un potentiel extraordinaire pour répondre à l’inertie. L’inertie face au péril climatique ou la grande exclusion ou encore le manque de lien.

Ce serait donc une manière de répondre collectivement à ces grands enjeux. D’en être porteur, d’en être conscient sans attendre que d’autres le fasse à notre place.

Pour réussir à être co-responsables il faut réussir à un mettre en place un modèle où s’engager pour l’intérêt général est « normal » et fait partie de notre quotidien.

Ce podcast s’écoute en deux parties : pourquoi renouveler la démocratie puis comment le faire.

Bonne écoute !

EP.19 – Une démocratie plus ouverte peut-elle nous rendre responsables et heureux de l’être ?

Armel Le Coz co-fondateur et coordinateur de Démocratie Ouverte nous a fait le plaisir de cet épisode du #podcast de la Compagnie. Merci à lui. Première partie de cet épisode. ici http://lacompagniegeneraledesautres.co/index.php/2020/02/18/une-democratie-plus-ouverte-peut-elle-nous-rendre-responsables-et-heureux-de-letre/ Démocratie ouverte. Mais pourquoi ouverte? Vit-on dans un système démocratique fermé, verrouillé ? Est-ce qu’on a vraiment notre mot à dire ? Porte-t-on les décisions qui concerne directement notre avenir? Nous recevons Armel le Coz co-fondateur et coordinateur de Démocratie Ouverte, un collectif d’innovation démocratique. Il nous l'affirme : ouvrir la démocratie c’est développer un potentiel extraordinaire pour répondre à l’inertie. L’inertie face au péril climatique ou la grande exclusion ou encore le manque de lien.Ce serait donc une manière de répondre collectivement à ces grands enjeux. D’en être porteur, d’en être conscient sans attendre que d’autres le fasse à notre place.

Publiée par La Compagnie Générale des Autres sur Lundi 17 février 2020