Doit-on refonder la société pour répondre aux enjeux du 21ème siècle?

ATD Quart Monde est l’invité du podcast de la Compagnie Générale des Autres. Saison, Episode 2

Pour le mouvement ATD Quart monde, il est impossible d’éradiquer la grande pauvreté sans repenser complètement notre approche et notre regard sur l’autre; la manière dont sont conçues les politiques publiques, voire renverser la vapeur de l’intelligence : apprendre et s’inspirer des personnes vulnérables aux stratégies de vie souvent ingénieuses.

Porteur d’expérimentations innovantes comme territoire zéro chômeur de longue durée ou les université populaires, le mouvement, dont les militants sont en majorité en grande précarité, parie sur des méthodes patientes qui permettent à chacun de se rencontrer, de se transformer et d’évoluer ensemble vers une nouvelle conception partagée de la société. Au final, pour recréer des liens solide; redonner du pouvoir et de la dignité à chacun; reconstruire ce que la société actuelle nous prend trop souvent : une égalité riche et réelle avec l’autre quelqu’il soit. Nous remettre à notre place et faire société ensemble, autrement.

Dans cet Isabelle Bouyer, membre de la délégation nationale d’ATD nous accueille à Montreuil. Elle nous livre la philosophie et les méthodes du mouvement et ses actions phares.

Dites nous si cela vous inspire et permet de vous aider à répondre aux défis qui sont les vôtres.

Cité éducative Bondy nord

Le projet des « Cités éducatives » est né d’une expérimentation, à Grigny (91), en 2017. Un label délivré par l’Etat qui vise « à intensifier les prises en charges éducatives des enfants et des jeunes, de la naissance à l’insertion professionnelle, avant, pendant, autour et après le cadre scolaire. Elles consistent en une grande alliance des acteurs éducatifs dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville : parents, services de l’État, des collectivités, associations, habitants. »

La Compagnie Générale des Autres accompagne la Cité éducative de Bondy Nord et ses acteurs avec l’ambition de créer un écosystème de l’éducation solidaire dans le nord de la ville. Il s’agit dés lors de mobiliser ses acteurs et faire mieux connaître le dispositif dans un premier temps.

Dés lors, un double enjeu se présente à nous :

  1. Mobiliser suffisamment d’acteurs (associations, intervenants, parents, établissements,…) pour créer un maillage cohérent.
  2. Valoriser les actions de la cité éducative avec notamment des films et portraits d’initiatives

En jeu dans cette rencontre : l’éducation et l’épanouissement des jeunes du quartier nord de la ville. En se liant davantage, les intervenants, associations, établissements scolaires peuvent effet mieux se coordonner pour réaliser des actions communes ou plus complémentaires. 

Nous avons réunis les acteurs et leurs avons proposé de réfléchir ensemble aux conditions de réussite de la cité éducative.

Le jardin du Bonheur – Initiatives inspirantes, Rêve Général Bondy

Les territoires sensibles ont des ressources et une histoire avant d’avoir des « problématiques et des besoins ».

C’est dans cette optique mais aussi pour faire connaître et créer un lien entre initiatives que nous valorisons les ressources du territoire dans le cadre du programme « Rêve général » Bondy.

Une dynamique complémentaire des ateliers et rencontres que nous organisons depuis 2019.

[Rêve général Bondy] Dans le cadre de son programme Rêve Général, la Compagnie Générale des Autres contribue à valoriser et faire connaître les ressources du territoire mais aussi à nouer des liens entre elles.

Les jardins partagés sont synonymes de rencontres et de liens entre habitants. C’est aussi un beau support pédagogiques et/ou thérapeutique pour les petits comme les grands.

Le jardin du Bonheur, dans le quartier de la Marre à la veuve au sud de la ville, est ouvert à tous mais ses occupants et habitants y voient un double enjeu: son ouverture au plus grand nombre dans des conditions d’accès encadrées / qu’il puisse servir de support pédagogique et pour rompre l’isolement de certains.

Le jardin partagé du sud de la ville, au cœur de la cité de la sablière

L’objectif : que cette ressource bénéficie au plus grand nombre, que de nouveaux projets puissent s’y planter. En un mot: qu’il soit vecteur de solidarité.

Bruno, vice-président du Jardin vous explique comment rejoindre le jardin, dans le respect et l’harmonie des cultures plantées par chacun! Belle visite !

Un projet co-porté avec GNIAC (Groupement National des Initiatives et des Acteurs Citoyens)

Stage ou apprentissage Chargé.e de Communication et capitalisation des connaissances

Ce stage est porté par deux structures partenaires : la Compagnie Générale des Autres et GNIAC. Ce stage vous ouvre leur réseau. Vous serez amené à valoriser les actions communes des deux structures, leurs événements et projets d’intérêt général.

La Compagnie Générales des Autres et GNIAC  

Association de l’Économie Sociale et Solidaire en pleine structuration, La Compagnie Générale des Autres œuvre pour une solidarité accessible à tous et toutes. A ce titre, elle expérimente des formats de rencontres sur les territoires sensibles (Quartiers Politiques de la Ville, territoires périphériques) et dans les organisations pour plus de solidarité. Elle diffuse un podcast sur les enjeux de solidarité.

GNIAC est une association créée en 2014. C’est un réseau d’acteurs locaux aux origines institutionnelles diversifiés (associations, entreprises, collectivités publiques) rassemblés autour d’un triple objectif: repérer les innovations transformatrices, favoriser l’entraide entre pairs, et informer les pouvoirs publics sur les besoins des territoires.

La CGA expérimente avec l’appui de GNIAC à Bondy son programme Rêve Général d’émergence de projets solidaires en mettant en lien les acteurs locaux (associations, entreprises, habitants, habitantes) pour répondre, ensemble, aux besoins du territoire. Elle expérimente également un programme de rapprochement entre acteurs solidaires par le biais des travailleurs sociaux et entrepreneurs sociaux. 

Vous serez moteur sur la valorisation. Vous êtes intéressé.e par les démarches participatives, le développement local et la solidarité. Vous avez des compétences en communication de projets et souhaitez acquérir de nouvelles compétences durant votre stage. 

Ce stage portera sur deux grands volets : la communication et la capitalisation des connaissances. La communication consiste en la valorisation des projets portés par l’organisation. La capitalisation des connaissances consiste en l’analyse, la mise en lumière et la communication autour des enseignements/méthodes de design et de facilitation avec une dimension sociologique forte. 

Communication sur nos projets de solidarité, de territoire et sur la vie associative

Il s’agit de valoriser les actions de la Compagnie Générale des Autres sur ses canaux de communication. Vous devrez pouvoir comprendre les enjeux sociaux et politiques de nos actions qui portent sur des sujets complexes et parfois sensibles. Vous devez savoir les formuler d’une manière adéquate et être force de proposition sur les actions à valoriser. Vous avez une très bonne écriture orthographique.

  • Valorisation des projets solidaires 
    • Rédaction d’articles
    • Création de supports de communication
    • Création de contenus réseaux sociaux 
      • Post des supports 
      • Veille sur nos sujets et animation des réseaux sociaux
    • Vidéo + Montages vidéos
    • Montages de podcasts
    • Mailings et newletters
    • Mise à jour du site internet
  • Coordination et organisation d’événements
    • Evénements autour des podcasts ou de sujets de solidarité 
    • Appuie à l’animation d’ateliers 
    • Événement pour notre programme “ES/TS” (rencontres entre Entrepreneurs Sociaux et Travailleurs Sociaux) 
  • Valorisation des équipes et partenaires 
    • Valorisation de nos actions communes (articles, réseaux sociaux, …)
  • Partenariat et mise en réseaux 
    • cartographie partenaires et futurs partenaires 
    • identification et participation à des événements de réseautage pour positionner CGA dans son écosystème 

Capitalisation des connaissances

Il s’agit de “récolter” au fur et à mesure de nos actions, les enseignements qui en découlent ( méthodes, outils, dimension sociologique. 

Il s’agira de:

  • Soutenir la construction d’un plan de capitalisation
  • Organisation d’évènements/réunions de partage des connaissances 
  • Proposition de podcasts 
  • Articles de valorisation des projets
  • Récolte des éléments de capitalisation 
  • Valorisation des éléments de capitalisation

Vos compétences et appétences 

Vous avez les compétences ou vous voulez apprendre :
Communication 

  • Bonnes capacités rédactionnelles
  • Community Management 
  • Production de contenus multimédias (podcasts, vidéos)
  • Réalisation et diffusion de supports de communication 
  • Gestion de projets

Capitalisation :

  • Capacité de d’analyse et rédaction sur des enjeux sociologiques et de solidarité 

Profil recherché

Niveau Master. Vous êtes dynamique, curieux.euse, créatif.ve, polyvalent.e, rigoureux.euse. Vous êtes intéressé.e par l’innovation sociale, le développement local et enjeux de l’ESS. Vous êtes sensible aux enjeux politiques liés à la solidarité. Vous n’avez pas peur du lien interpersonnel avec les autres. 

Lieu et rémunération

  • Coworking solidaire, la ruche Paris
  • Rémunération selon les règles de rémunération en vigueur

Envoyer CV et lettre de motivation personnalisée à contact@la-cga.co 

Service civique – Développement local de projets solidaires – Bondy

–> Plus d’information ici

Le programme “Rêve général Bondy” à pour objectif de répondre à des besoins et thématiques sociales, économiques ou environnementales, pour et avec les acteurs du territoire. La mission du service civique visera à faciliter de nouvelles collaborations d’acteurs localement, à accompagner la mise en place de projets et micro-projets, et à permettre une meilleure circulation de l’information en valorisant les forces du territoire.

Principales missions

Les principales missions seront les suivantes :
– Suivre 2 à 4 “équipes projet” composées d’acteurs du territoire pour les aider à: trouver des temps pour se réunir, les aider à s’organiser ensemble, suivre leurs avancées et leurs micros-actions, comprendre leurs besoins, permettre et suivre le déploiement de leur projets/actions, faire de la médiation et du lien avec d’autres
personnes, participer à des micros actions autour du projet etc

-Aller à la rencontre d’acteurs et d’habitants du quartier pour parler de la démarche Rêve Général et parler des
projets en cours

– Soutenir l’équipe de la Compagnie Générale des Autres dans l’animation et la facilitation d’ateliers collaboratifs, co-organiser des événements et des temps collectifs autour de la démarche Rêve Général ( ateliers, formation, atelier de valorisation, etc..)

Missions ponctuelles :
– soutenir l’équipe de la Compagnie Générale des Autres dans des actions de communication (podcast,
photographie, blog ect)

– Participer à des temps d’échanges avec des “experts”, des acteurs innovants, des structures de l’Économie
Sociale et Solidaire, des structures d’accompagnement de projet

S’ils le souhaitent les volontaires pourront porter leur propre projet ou micro projet, proposer une action sur la ville de Bondy et être aidés par l’équipe de la Compagnie Générale des Autres et par des acteurs locaux pour sa mise en place.

La mission se déroule sur la ville de Bondy

Prérequis :
– intérêt pour le social et la solidarité
– Animation et développement de territoire

Savoir-être :
– organisation
– aisance orale avec différents acteurs ( associations, habitants, elus, bénévoles, etc..)
– autonomie

Quand ?

À partir du 3 mai 2021 (6 mois, 25 h/semaine)

Quel domaine ?Solidarité

Combien de postes disponibles ?2

Quel organisme ? Compagnie générale des autres

Le lieu de la mission est accessible aux personnes à mobilité réduite ?Non

La mission est accessible aux mineurs dès 16 ans ?Non

Contact

Estelle Bottereau

estelle@la-cga.co

Toutes les entreprises doivent-elles prendre en compte leur impact maintenant ?

Eva Sadoun et Jean Moreau, Impact France

Episode 21 du podcast de la Compagnie Générale des Autres dédié aux innovations sociétales avec le Mouvement Impact France co-présidé par Eva Sadoun et Jean Moreau. Un dialogue, une interview croisée.

https://player.acast.com/5b7da05def5c7548230b565a/episodes/ecologie-social-toutes-les-entreprises-doivent-elles-mainten?theme=default&cover=1&latest=1

Demain, peut-on rêver d’un monde ou toutes les entreprises se soucieront de leur impact écologique et social ?  

Pour les deux présidents d’Impact France la question ne se pose pas. 

Le Mouvement des entrepreneurs sociaux, ancien Mouves, devenu Impact France, rassemble des entrepreneurs dont la finalité est de répondre aux besoins sociaux et environnementaux. La mal nutrition, le décrochage scolaire ou encore une agriculture plus équitable et responsable, … ne sont que des exemples.

L’association est co-présidé par Eva sadoun et Jean Moreau. Deux entrepreneurs à impact qui ambitionnent d’ouvrir le mouvement à d’autres formes d’entreprises, dites en transition, vers une activité plus respectueuse de l’homme et de l’environnement. 

L’outil phare qu’ils proposent : un Impact-score. Un peu comme le Nutri-score, que l’on peut retrouver sur nos paquets de céréales en supermarché, il permettrait de connaitre l’impact social et environnemental de l’entreprise qui commercialise ce produit.

Il n’y a aucune raison pour laquelle une entreprise ne devrait pas partager sa valeur avec ses salariés, réduire ses écarts de rémunération, maitriser son empreinte environnementale, … Aucune raison !

Eva Sadoun

Leur objectif est ambitieux : convertir 30% du tissu économique français. Comment comptent-ils y arriver ? Quel place pour les associations moins entreprenantes mais dont la mission est tout aussi impactante ? 

Rendez-vous avec Eva et Jean pour parler un peu stratégie, ambition et de l’impact qu’ils souhaitent, eux aussi, laisser. 

Belle écoute à vous.